Mon expérience avec l’automutilation

Tout a commencé quand mon frère est parti. Il me manquait une partie de moi. Ma deuxième moitié, celui qui me complète a été placé. J’ai eu mal. Ça fait maintenant 8 mois qu’il ne vient que les week-ends. 

Je ne m’entendais plus avec ma mère. Elle se fâchait très souvent. Et s’enchaînaient les disputes entre mes parents, dont j’ai été le témoin silencieux. Parfois, elle se fâchait avec moi. CJe me fâchais aussi. Et le ton montait. J’étais tellement fâchée que j’ai des choses horribles. Je regrette, mais des fois je me défendais. 

Tout a commencé quand je me frappais. Parfois les mains, d’autres fois au visage. Je me faisais des bleus. Puis, un soir, avec mon rasoir, je me suis creusée une entaille dans la jambe et ça pissait le sang. J’ai tout fait pour ne pas traumatiser mon frère encore plus.

Puis colère et déceptions s’accumulaient. Je me coupais (avec le rasoir) aux bras, aux mains, aux poignets, aux pieds et même aux doigts de main. 

J’ai encore des cicatrices. Je les porte avec tabou. 

Parfois, quand je le fait, c’est que l’envie est forte, juste pour essayer disons, ou me soulager de certains problèmes que j’ai. Les cris de ma mère et toutes les fois où on s’est chicanées me reviennent. Et ce douloureux passé. 

Parfois, je prends du recul et je me dis que je pourrais me soulager je pourrais faire autre chose. Oui. Pas le choix. 

Mais dans mon cas, je ne vais jamais loin quand je me coupe. 

J’en parle à ma psy, qui m’aide beaucoup. Elle me dit que je pourrais attraper des maladies et que je pourrais aller à l’hôpital. Je ne veux pas me rendre jusque là! 

Je veux vous dire que j’en parle ouvertement et que oui, je dois apprendre à arrêter. Je ne le fais pas souvent. 

J’en ai parlé avec mon frère il y a un mois environ. Il a voulu que je lui montre mes marques. Et j’ai refusé. Il m’a dit qu’il trouvait ça horrible. Je le comprends avec ce qu’il vit en plus. Je m’adresse à toi frérot que je ne faisais pas cela pour te faire peur. Mais parce que je pense parfois que je le mérite. 

Je ne mérite pas de me faire du mal ainsi. Je sais. Je me sens mal parfois. Je ne suis pas fière de moi dans ces moments.

Je fais attention à moi, j’en ne suis pas suicidaire. Je vous assure❤️.
Gabriella 



Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s